• SisDee SisDee

Comment monter plus haut dans les aigus en chant ?

On a tendance à croire que seules certaines personnes peuvent monter très haut. Mais en fait la majorité d'entre nous en sont capables. Simplement les notes hautes correspondent à des situations et des émotions exceptionnelles de la vie. Il faut donc capter ces moments, comprendre le fonctionnement de ces notes et bien sûr, travailler avec persévérance.



Bienvenue dans le deuxième épisode du blog d’AméliorerSaVoix.com, la plateforme des vocalistes motivés pour se mettre au top !


Monter dans les aigus, c'est le rêve, pas vrai ?


S’envoler tout là-haut, comme un vrai petit oiseau, façon Mariah Carey, Beyoncé, la Callas, Usher ou D Angelo… Mais pas si simple, on dirait que ces coquines de notes, n’en font qu’à leur tête, un jour c’est oui, un jour c’est non, et parfois elle nous font très mal au passage.


Mais d’abord, à quoi ça sert de monter aussi haut ? Est-ce que c’est vraiment si utile de faire partie du sacro-saint club de ces extraordinaires sopranos, coloratures et autres ténors ?


Et puis, ces aigus sont-ils accessibles à tous ? Est-ce que moi, simple mortelle, je peux atteindre ces hauteurs avec un beau son bien juste et sans risquer de bousiller mes cordes et les oreilles des auditeurs ?


Et puis, c’est comment là, ces histoires de voix pleine, voix de tête et voix de sifflet ?


Ce que je veux transmettre, au-delà de la technique vocale, c’est le goût de la liberté, de la créativité, de la spontanéité, non seulement donc, au niveau de la voix, mais dans tous les aspects de ta vie, pour ne pas y être qu’un acteur de second plan, mais le rôle principal, le producteur, le scénariste, tout !



Le but de ce podcast est de débunker ensemble les clichés liés à la pratique vocale, et il y a de quoi faire ! Vu que notre instrument est caché à l’intérieur de notre corps, on peut dire un peu tout et aussi parfois n’importe quoi. Il y a un gros flou artistique autour de la voix, et beaucoup de confusion et d‘affirmations fausses.


Ici, on va se clarifier les idée, et aussi mettre en évidence des solutions concrètes pour tous les praticiens de la voix : chanteurs, rappeurs, comédiens, poètes, enseignants, conférenciers…


Clique sur le premier lien pour télécharger ton cours gratuit, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et touchante.

Et pour participer à ma prochaine formation en ligne, clique sur le deuxième lien.

Et bien sûr, si tu apprécies mon travail, like, commente, partage, et abonne-toi pour ne rater aucun épisode !


Clique sur l'image pour écouter le podcast

Bref, entrons dans le vif du sujet.


D'abord, je vais te raconter comment j’ai rencontré mes aigus.


A la base je suis alto, pas surdouée, mais vraiment passionnée et déterminée à vivre de la musique en lui faisant honneur, et je me débrouillait à l’intérieur de mes limites. Jusqu’à ce fameux jour, vers mes 30 ans, donc avec quasi 15 ans de chant au compteur, j’ai débarque aux urgences, la main ouverte comme une figue, miam miam, et là, le médecin doit vérifier si tout va bien à l’intérieur.


Il avance son scalpel, l’insère délicatement dans ma main, et là HHhhhHHHhhHHHhhhhhHHHh !!! Le doc et tous les autres personnes présentes étaient choquée du genre, « Madame, s’il vous plait, contenez-vous ! » Et moi j’exultais ! Je ne voulais plus la lâcher cette note !! Ça y est, j’y suis, c’est là , c’est ça le sifflet de Mariah ! J’étais comme une folle et sans rire je remerciais le ciel. Encore aujourd’hui, et même si j’ai eu super mal, et que j’ai gardé des séquelles au niveau de la main, je me souviens de ce jour comme de l’un des plus important de ma vie.



Mariah Carey


Ce jour-là, j’ai repoussé mes limites et j’ai enfin découvert toute l’étendue de mes aigus. Ils m’ont recousue, je suis rentrée à la maison, et puis j’ai commencé à bosser.


Et je n’ai rien lâché pendant 3 ans malgré les protestations de mes collègues en répétition, la souffrance silencieuse de mes voisins et les ricanements de mes proches, parce qu’évidemment, retrouver le naturel du jour J, c’était une chose, mais réussir à en faire quelque chose de joli et de maîtrisé, c’en était une autre, mais au final, je l’ai fait !


La première fois où j’ai enregistré ces suraigus, c’est dans un duo virtuel avec le chanteur Indonésien Ari Lasso sur mon album At Khublaï Khan en 2005 et depuis ils ne m’ont jamais laissé tomber, et j’ai même pu les faire grimper au fil des années.


Je te raconte tout ça pour te dire que si tu avais vécu la même aventure, toi aussi tu monterais aussi haut que Mariah - enfin presque, parce qu’elle pousse vraiment très très haut, elle arrive même à prononcer des mots en suraigu, ce qui est tout à fait exceptionnel, je te mets le lien en description.

D’ailleurs, toi et moi quand nous étions bébés, nous montions beaucoup plus haut qu’aujourd’hui, pour le bonheur de nos parents, et puis je suis bien sûre qu’à toi aussi il est arrivé une histoire semblable à la mienne, et que, comme quand tu étais bébé et sans réfléchir, tu es monté dans tes tours vocales.


Je te dis tout ça aussi parce que ça montre bien que les hauteurs de notes correspondent à des situations, et à des états émotionnels, et c’est pour ça que pour moi c’est super intéressant de les utiliser, pour pouvoir exprimer toute cette diversité.

Petits exemples (dans la version podcast)

- Bonjour vous, comment ça va ?

- J’adore cette bague !

- Quoi c’est moi qui doit la payer, tu rigoles ou quoi ?

- Au secours, aidez-moi il est fou !

Ecouter la version podcast

Par contre si je ne suis jamais fait mal dans les hauts, parce que depuis la fin des années 90 j’étais suivie par une phoniatre, la délicieuse docteur Fresnel, qui m’a non seulement évité bien des soucis, mais aussi énormément appris. Je ne le dirai jamais assez ; quand on chante il faut absolument être suivi par un phoniatre et un orthophoniste.


Maintenant, quelles sont les différents type d’aigus ?

1. Le premier type d’aigus est celui que l’on peut faire en voix directe. C’est le premier registre, on l’appelle aussi voix de poitrine ou voix pleine, mais ma prof d’opéra-rock Armande Altaï me l’a apprise en tant que voix directe. Elle sort directement de la gorge sans trop passer par les résonateurs de la tête, parce que le larynx est en position basse, et son expressivité est aussi très directe : sans fards, sans artifices, nature. Elle s’utilise depuis les graves et la plupart de gens parlent avec. C’est le registre privilégié des chanteurs d’opéra masculins, mais aussi de Mary J Blige, Withney Houston ou James Brown.


2. Quand on arrive au maximum de la voix directe, c’est à dire quand physiquement les cordes vocales n’arrivent plus à s’accoler avec le larynx en position basse, on passe en voix de tête. Le larynx monte, et le son est projeté dans les résonateurs de la tête. C’est la voix quasi exclusive de Janet Jackson, de Justin Timberlake et bien sûr des chanteuses d’opéra, qui y sont contraintes par la tradition lyrique.


3. Entre les deux, il y a la voix mixte, dans laquelle on mélange tête et directe, donc position basse du larynx et résonance en tête, en privilégiant un son homogène sur toute la tessiture, pour éviter les gros contrastes entre voix de tête et voix directe. Les deux grandes divas de la voix mixte sont Beyoncé et Aretha Franklin. Personnellement je n’en suis pas super fan parce que j’aime les contrastes, pour exprimer toutes les palettes de situations, d’émotions, et de personnalités. La voix mixte, ça donne un chant lissé, contrôlé, donc beaucoup moins surprenant. Mais c’est une affaire de goût !

4. Et puis, tout en haut, il y a la voix de sifflet, Utilisée bien sûr par Mariah Carey, qui est de toute façon très polyvalente au niveau des registres, elle a été popularisée dans les années 70 par Minnie Riperton et son single légendaire Lovin’ You. On ne l’utilise que très rarement dans la vie, et aussi sur des petites parties de chanson. Elle reste assez mystérieuse, parce qu’elle est difficilement observable en laboratoire. D’après ce que j’en ai perçu et grâce à mes discussions avec le docteur Fresnel, ce ne sont pas les cordes vocales elle-mêmes qui se ferment, car elles sont déjà au maximum de leurs possibilités en haut de la voix de tête. D’autres muscles du larynx, qui est toujours en position haute, viennent aider les cordes à s’accoler plus largement.


En vrai, le registre utilisé par Janet Jackson ou notre Mylène Farmer nationale, ne sont pas de vraies voix de tête mais du sifflet, mais on y reviendra dans un prochain épisode.


On pense souvent que le sifflet est dangereux, du fait de sa rareté, mais quand on prend le temps de l’apprivoiser, il n’est pas plus risquée que les autres. D’ailleurs, la seule fois où j’ai blessé mes cordes, je ne l’avais pas encore découvert.


Aucun registre n’est réellement plus ou moins dangereux que l’autre en fait, il faut juste bien les travailler, et toujours bien sûr, sous la surveillance d’un phoniatre et d’un orthophoniste.



Et ce qui est sûr, c’est que quand on ne développe pas un registre au maximum, les cordes se démusclent et on perd progressivement des notes dans ce registre ; on perd des notes en directe quand on utilise trop tôt la tête, et on perd en tête quand on utilise trop tôt le sifflet. C’est un peu contre-intuitif, mais en fait, il faut travailler chaque registre le plus haut possible pour garder ses cordes en pleine forme.


Mais bien sûr on n’est pas obligé de monter haut ; je vous mets en description un concert mémorable de Lalah Hathaway à Paris en 2012 où elle nous a littéralement scotchés à base de bas et de médium uniquement en voix directe. Et sans parler d’interprètes sublimes comme Jacques Brel ou Nina Simone., tout en texte et émotion.


Bien, et maintenant, pour passer à la pratique, clique sur le premier lien dans la description pour télécharger ton cours gratuit sur AméliorerSaVoix.com, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et plein d’émotions.

Note qu’avant de développer les aigus, il faut commencer par assurer sa voix dans les bas bien sûr et bâtir des fondations puissantes au niveau notamment de la santé générale et vocale, la gestion du corps, du souffle, des bases de la théorie musicale etc. Il faut un équipement et une connaissance du terrain au top pour gravir le Mont Blanc ou l’Everest, sinon on court à l’échec, voire à la catastrophe.


Par exemple, sais-tu que plus tu montes haut, plus tu dois descendre et te détendre physiquement ? C’est une des nombreuses clefs des aigus, mais bien sûr, quand tu maîtrises, on pourrait quasiment te pendre par les pieds la tête en bas, que tu les sortirais, tes notes ;)

Pour l’heure, si cet épisode t’a plu, abonne-toi pour n’en rater aucun et puis, like, partage, et commente ! Dis-moi tout !


Est-ce que tu apprécies les aigus et est-ce que tu les pratiques ? Est-ce que toi aussi tu les découvert lors d’une aventure un peu comme moi ? Qu’est-ce tu ressens quand tu entends ou quand tu produis des aigus ? Et quels sont tes high range vocalists préférés ?

Merci de ton écoute, et j’ai hâte de te lire ! Porte-toi bien, et rv au prochain opus !



CLIQUE ICI pour télécharger ton cours gratuit, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et pleine d'émotions : https://www.ameliorersavoix.com/cours...


CLIQUE ICI pour participer à ma prochaine formation : https://www.ameliorersavoix.com


LIENS

- Mes premiers suraigus dans le duo virtuel avec Ari Lasso : https://sisdee.bandcamp.com/track/cin...

- Mariah Carey - SPEAKING In Whistle Register During Songs! (Live) https://www.youtube.com/watch?v=0eKDe...

- Lalah Hathaway - Forever For Always For Love (Live @ New Morning, Paris) [2012-11-14] https://www.youtube.com/watch?v=uFMld...


5 vues0 commentaire