• SisDee SisDee

Que veut dire l'expression "chanter comme une casserole" ?

Dernière mise à jour : 4 mars


Dire de quelqu'un qu'il "chante comme une casserole" c'est fondamentalement imprécis et non professionnel.

Les conséquences sur le chanteur peuvent être catastrophiques, car cette expression peut correspondre à une réalité : un son métallique peut traduire une mauvaise utilisation des cordes vocales, et nécessiter une prise en charge médicale par un phoniatre et un orthophoniste.


« Tais-toi, tu chantes comme une casserole. », c’est tellement classique mais ça fait tellement mal, et en tant que coach, je ne compte pas les fois où mes nouveaux élèves n’hésitaient pas à se présenter en disant d’eux-mêmes « Je chante comme une casserole. »


Mais peut-être que toi aussi tu t’es déjà prêté au jeu ? Ou bien est-ce que tu l’as subi ? Ou te qualifierais-tu de cette manière ? N’hésite pas à me dire ce que tu en penses dans dans les commentaires.

Pour ce tout premier épisode du blog « Améliorer Sa Voix », on va faire le tour des tenants et aboutissants de cette expression : qu’est-ce qu’elle signifie au juste, quelles peuvent en être les conséquences, si c’est si grave en fait de « chanter comme une casserole », et bien sûr s’il est possible d’évoluer vers ce qu’on appelle a contrario une voix de rossignol.



Ce que je veux transmettre, au-delà de la technique vocale, c’est le goût de la liberté, de la créativité, de la spontanéité, non seulement donc, au niveau de la voix, mais dans tous les aspects de ta vie, pour ne pas y être qu’un acteur de second plan, mais le rôle principal, le producteur, le scénariste, tout !


Le but de ce blog est de débunker ensemble les clichés liés à la pratique vocale, et il y a de quoi faire ! Vu que notre instrument est caché à l’intérieur de notre corps, on peut dire un peu tout et aussi parfois n’importe quoi. Et donc il y a un gros flou artistique autour de la voix, et beaucoup de confusion et d‘affirmations fausses.


Ici, on va se clarifier les idée, et aussi mettre en évidence des solutions concrètes pour tous les praticiens de la voix : chanteurs, rappeurs, comédiens, poètes, enseignants, conférenciers…


Clique sur le premier lien dans la description pour télécharger ton cours gratuit, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et touchante.

Et pour participer à ma prochaine formation en ligne, clique sur le deuxième lien.

Et bien sûr, si tu apprécies mon travail, like, commente, partage, et abonne-toi pour ne rater aucun épisode !


Bref, entrons dans le vif du sujet.


Ce qui nous vient spontanément à l’esprit concernant cette expression « chanter comme une casserole » c’est que c’est vraiment, carrément pas sympa, c’est clair.


Une critique négative n’est jamais agréable à entendre, c’est clair, mais ce que je trouve le plus gênant c’est le manque total de précision. Si on fait une recherche sur le net,« chanter comme une casserole », c’est tout et n’importe quoi ; ça ne dit ni ce qui ne va pas, ni comment t’améliorer, juste que à la limite si tu pouvais t’abstenir ça serait beaucoup mieux pour tout le monde ; en fait c’est simplement destructeur, et pas du tout constructif.

Sur mon parcours j’ai croisé tellement de personnes qui étaient passionnées de chant étant petits, mais comme on leur a régulièrement sorti ça, souvent des très proches, de la famille ils se sont arrêtés, ou bien ils ont continué tout seuls dans leur chambre.


Clique sur l'image pour écouter le podcast


Du coup ils n’ont pas pris de cours ni pratiqué avec d’autres, alors que clairement, sans l’aide de la famille, de l’entourage, ce goût profond qu’on peut ressentir pour le chant peut être juste gâché pour toujours.


Finalement, est-ce que ce genre de critique ne serait par un alibi pour ne pas soutenir, ne pas aider ? On te dit que tu es nul, ou bien toi tu penses que tu es nul et c’est fini, on ne te paiera pas de cours, on ne t’encouragera pas - et tu pourras comme tout le monde te consacrer au métro-boulot-dodo.

J’ai eu en coaching vraiment beaucoup de personnes qui comme ça n’avaient jamais sauté le pas dans leur jeunesse, et qui arrivaient chez moi à 30-40 ans, ou même plus tard encore, avec tout à construire. Et évidemment à cet âge-là c’est beaucoup plus compliqué, pour de nombreuses raisons.

Tant de talents, d’envies, de potentiels gâchés par cette petite phrase assassine. C’est vraiment triste.



Moi quand je regarde sur Youtube ceux dont on dit qu’ils chantent comme des casserole, je vois des jeunes chanteurs passionnés, inexpérimentés et apparemment très isolés, avec des défauts très variés et que j’aurais volontiers accueilli dans mes cours, avec au besoin le support de phoniatres et d’orthophonistes.


Moi, qui ai toujours aimé chanter, j’ai eu la chance d’avoir une maman mélomane qui chantait avec moi, m’encourageait, et m’a payé mes premiers cours quand j’ai eu 14 ans. j’ai même fait mon tout premier concert dans l’entreprise où elle travaillait parce qu’elle m’avait recommandée à son boss. Et j’étais loin d’être une tueuse étant petite, mais à force de travail et de conviction, je suis devenue professionnelle.

Ma deuxième remarque, c’est que la plupart du temps, ceux qui utilisent ce genre de raccourcis, en fait, ils ne connaissent tout simplement rien à la voix.


Un vrai connaisseur, un professionnel, n’utiliserait jamais ces termes, à moins de vouloir juste être cruel, car il en connait les limites et les répercussions, et puis en fait il sait de quoi il parle, et peut décrire exactement ce qui se passe, et proposer des solutions.


Et c’est là que ça devient super intéressant en fait, et j’en viens à mon troisième point : cette expression « chanter comme une casserole » peut correspondre à une réalité !


Parfois, la voix peut sonner métallique, comme heurtée, pénible, particulièrement dans le registre de la voix directe, qu’on appelle aussi pleine ou de poitrine, la voix parlée pour la plupart d’entre nous.


Comme tu le sais, les cordes vocales fabriquent les notes et ce sont deux petits muscles, tout fins, tout délicats, qui doivent pour cela s’accoler l’un à l’autre en douceur, gentiment.


Si on force, si on les cogne, alors on peut obtenir un son, aussi agressif que l’action en cours finalement, qui fait penser à celui du métal - d’une casserole par exemple. Et voilà, la boucle est bouclée, mais ça n’a rien d’une fatalité, ça se travaille !

Ça peut prendre du temps, c’est vrai, si les mauvaises habitudes sont prises depuis longtemps, et on peut avoir besoin d’un orthophoniste ou d’un phoniatre en plus de son coach, mais c’est tout à fait jouable, parce tu sais quoi : le travail paie, toujours.



Et c’est d’autant plus important qu’à terme en forçant on peut finir par endommager les cordes, et occasionner des oedèmes, polypes ou nodules, avec des problèmes médicaux à la clef, et bien sûr un problème de son qui ne s’arrange pas.

Attention certaines affections peuvent nécessiter de la rééducation orthophonique, voire des interventions chirurgicales. Il faut absolument être suivi par un phoniatre quand on a une pratique vocale ; n’attends pas d’être super gêné ou d’avoir hyper mal, et prends l’habitude de consulter régulièrement, pour prévenir plutôt que guérir. J’y reviendrai dans un prochain épisode.


Donc conclusion : comparer un vocaliste à une casserole est complètement imprécis, non professionnel, et peut avoir des conséquences graves sur un parcours de vie, au niveau psychique mais aussi physique, puisque le vocaliste ne comprendra pas ce qui est en jeu, et qu’il risque d’endommager ses cordes s’il continue à chanter de la même manière.

Chanteurs, vocalistes, surtout ne te te casse pas tout seul, analyse tes talons d’Achille, fais-toi aider par des professionnels avisés et bienveillants, et travaille, travaille, travaille ! Il est juste impossible de ne pas progresser quand on y consacre du temps et des efforts, et par contre se flageller ou procrastiner ne mène à rien.


Pour finir, il faut noter, qu’une voix qui sonne métallique n’est pas forcément une voix à problème. Des vocalistes comme Chaka Khan, Aretha Franklin mais aussi les beatboxers et les chanteurs de métal peuvent sonner très agressif parfois, mais c’est un choix de leur part.


Chaka Khan


Un choix qu’il faut assumer techniquement, parce c’est un chant athlétique, risqué pour les cordes, tout comme la formule 1 est plus dangereuse que la conduite en ville. Mais c’est un choix maîtrisé, une discipline, un art - qui bien sûr ne peuvent pas convenir à toutes les oreilles.


Et puis on peut aussi faire des modulations dans son timbre de voix, pour coller au plus près aux émotions qu’on veut exprimer, et donc utiliser un son métallique de temps à autre, pour faire ressentir son chagrin, sa colère ou sa combativité par exemple.


Donc, l’option qui consisterait à préférer un chant consensuel, tout en douceur, sans risque pour les cordes comme pour l’auditeur, peut aussi restreindre l’expressivité, et ça c’est dommage.


Bien, et maintenant, pour passer à la pratique, clique sur le premier lien dans la description pour télécharger ton cours gratuit, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et pleines d'émotions.

Pour l’heure, si cet épisode t’a plu, abonne-toi pour ne rater aucun article, et puis, like, partage, et commente ! Dis-moi tout !


Est-ce que tu penses avoir une voix de casserole, ou est-ce qu’on te l’a déjà dit? Est-ce que tu l’as déjà dit à quelqu’un ? Est-ce que tu penses sonner métallique ? Est-ce que tu as déjà eu des problèmes vocaux, des douleurs au niveau des cordes vocales ? Est-ce que tu déjà consulté un phoniatre ? Et quels sont tes vocalistes préférés, ceux dont tu trouves le son magique, exceptionnel ?


J’ai hâte de te lire ! D’ici là, porte-toi bien, et rv au prochain opus !


LIENS :


CLIQUE ICI pour télécharger ton cours gratuit, et découvrir mes secrets pour développer une voix solide, maîtrisée, et pleine d'émotions : https://www.ameliorersavoix.com/cours-de-chant-gratuits


CLIQUE ICI pour participer à ma prochaine formation : https://www.ameliorersavoix.com



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout